accro_lune

31-03-13

Le monde fantastique d'Oz

J'ai vraiment aimé redevenir une petite fille devant ce monde merveilleux.  Oh pas longtemps, juste un instant je suis grande m'enfin ! 

oz-monkey (1)

oz-franco-600x450

15 Monde Oz

china-girl-oz

 

Quand Oscar Diggs rencontre la petite fille en porcelaine, le réalisateur met en place un jeu d'ombres très subtil sur le personnage qui sanglote. Le résultat est saisissant et bouleversant. C'est de la très haute technologie, mais cela reste simple. Nous ne sommes plus dans la salle obscure, mais au pays d'Oz. Et rien que pour ces moments-là, cela vaut encore le coup de pousser la porte d'un cinéma.

Posté par yeuxclairs à 21:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28-03-13

Pause déjeuner

éphéméride février 28

J'adore le dos, le cul, les pieds, l'arrière des genoux....toutes ces parties du corps qui frissonnent de joie d'être touchées par un regard, par une main qui frôle....on y pose les yeux et l'émoi s'esquisse déjà en surface de peau, comme une vague...

 

Andréa Luccella

Posté par yeuxclairs à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21-03-13

Anniversaire

Grain à grain doucement 
Dans l'imaginaire du temps
Enlacés ou séparés
Chute sans fin
Caressant les formes 
Emplissant le vide

Un à un sans perdre de temps
Les ans comme le sable
S'écoule et file
Danse harmonique
Passage fantastique
Sans rien y faire
Un bon anniversaire

Yeux Chat 

Posté par yeuxclairs à 23:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30-01-13

Inconfort des mots

Inconfort des mots

 

Inconfort des mots, incompréhension

Jadis sur une tablette fragile

Au calame doucement gravé

Les idées se posaient sans appréhension

L’une après l’autre dans l’argile

Hiéroglyphes dans le temps figés

Entre les jambes croisées d’un scribe accroupis

Les pensées étaient dosées au juste esprit

Et les doigts noueux du tabellion

Recopiait sans fautes ni interprétation

Les mots dictés à la perfection.

 

Longtemps l’inconfort des mots

A la plume et l’encre sur les peaux

Fut posé avec précaution

De nombreux moines érudits

Recopièrent avec attention

Ces ouvrages les sauvant de l’oubli

Certains mots, idées, ouvrages,

Trop controversés

Furent aux enfers versés

Déjà la compréhension n’était plus

Uniquement une notion, sans plus.

 

Longtemps l’inconfort du sens

A la presse, après Gutenberg

Imprimées aisément, les idées de naguère

Se déformait et changeaient de sens

La plume oubliée, il restait l’encre

Des chantres, des écrivains, des philosophes

Jetaient à la presse leurs textes médiocres

Les mots devinrent des livres, des apostrophes,

Les idées devinrent dogmes, dictatures

Les mots perdaient leurs sens

Les idées devinrent débats et conjectures

 

L’imprécision et l’impression

Par la fée électricité

En vitesse multiplié

Jetèrent à bas les idées et l’érudition

De la presse ne restait que le papier

Les conjonctures se changèrent en futur

On écrit plus on relate sans relecture

Oublié l’esprit critique, rien ne compte

Les mots ne servent plus les contes

On les dévoie, pour de l’argent

On les vend pour argent comptant

 

 

L’indécision et la consternation

De la pauvreté des phrases aux mots mâchés

Du débat des idées il ne reste que le « tweet » lâchement jeté

Dernière nouveauté qui un instant nous soumet

A la mode des mots rapetissés, écorchés en une lente desquamation

Perdant leurs consonnes et leurs voyelles les voilà réduit

Pire que des hiéroglyphes, à un son, une onomatopée

Voyageant plus vite que le son, vomis par l’Ethernet

D’un bout à l’autre de la planète

Ce ne sont pas des idées, juste des envies

A peine exprimées que déjà elles sont finies

Yeux_Chat 

Le 30/12/2012

 

Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site, ou des images qu'il contient, sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Tous droits réservés. Reproduction interdite

Posté par yeuxclairs à 17:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29-01-13

Alceste à bicyclette

 

Un film à savourer vraiment, j'ai passé une superbe soirée et si le moral est au plus bas en entrant, 
le sourire revient dès les premières images.

Une Île de Ré splendide sans les touristes mais surtout des moments délectables se suivent sans jamais desservir l'histoire. Le film tient essentiellement à la complicité des deux comédiens qui montrent avec délicatesse leur amour de la scène et leur passion pour le jeu.  
Film égalant un très bon repas, quel plaisir de réentendre déclamer avec autant de superbe et de finesse les vers du  Misanthrope ! 

Molière vos alexandrins quel bonheur......Bravo à Luchini et  Wilson pour cette superbe joute verbale.....Je vais le revoir, c'est certain ! 

Courez vite le voir, vous manquez quelque chose de très beau si vous le ratez ...

Et bien sûr Luchini je ne vous le cache plus et un de mes acteurs favoris...(il est ...il est .....:)

 

 

 

Posté par yeuxclairs à 09:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23-01-13

Part-Time Lover. Stevie Wonder

Posté par yeuxclairs à 10:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21-01-13

Friday the 13th. Thelonious Monk Orchestra at Town Hall. 1959

Posté par yeuxclairs à 20:38 - Commentaires [3] - Permalien [#]
19-01-13

Cinquante nuances de Grey de E L James

FRANCHEMENT ! 

 

Comment l'auteure a t elle fait pour se faire publier ? J'ai eu en cadeau ce livre, et comme je suis reconnaissante envers les personnes qui m'offrent des cadeaux je ne vire jamais ces présents ! Mais là !!!!!!!!!!! Je me suis rarement autant emmerdé avec un bouqin, je ne dis pas livre mais bouquin !

De l'érostisme ? Même pas, de la fiante, de la vulguaire daube !  NE GASPILLEZ PAS VOTRE ARGENT ou lisez autre chose, tout sera mieux que cette chianlis emmerdante à mourir !  Il ne faut rien avoir lu avant ça pour apprécier ! Ce livre sert à faire du feu et c'est tout , je ne commente pas plus, tellement je me suis emmerdé ...je suis difficile  ? Non, pour aimer l'érotisme il faut avoir un tant soit peu vécu...de l'harlequin à deux balles et je suis sympa ......

51T9yVJC5pL

Posté par yeuxclairs à 22:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13-01-13

Notre baiser, notre premier....

J'aime à revisiter notre baiser, notre premier baiser. J'en ai la saveur, la tièdeur, le bonheur.

Nos lèvres à peine étreintes je me suis jetée toute en toi, et tu me happais, et je m'y baignais. On dit avoir le coeur au bord des lèvres. C'était ma vulve qui s'y tenait. Je t'aimais, même si ce n'était que le temps le temps d'une soirée, mais je ne savais pas encore la suite....

J'aimais cette bouche, je l'épousais sur le champ et prenait ce qui l'encadrait. Offensive et conquise, je faisais l'amour en ce baiser. Je nageais dans ton palais, chahutée et déliée par ta langue. J'étais belle d'un corps enfoui entre tes lèvres. J'étais bien. J'étais souple, et tu étais gourmand, et nous allions nous dévorer.....C'était un baiser d'infinitude. Un baiser qui n'avait plus de début, sa fin était improblable. C'était une nouvelle jouissance que ni mon clitoris ni mes entrailles n'avaient orchestrée, une jouisssance qui les mobilisait, qui les submergeait et les emportait. Tu es le premier qui m'ait baisée de notre lèvres collées, de nos respirations aspirées.

Tu pourras chercher les baisers, les baisers les plus célèbres du cinéma, des peintres, de nos amis Rodin et Klimt, et même des Mayas, dis moi, oui vous Monsieur, est ce que c'est celui-la ou est ce celui que nous ne nous avons pas encore donné ?

toulouse_lautrec_le-baiser-au-lit0

Baiser-a19666489

le-baiser-rachel-mcadams-ryan-gosling

 

Tu me regardes. Tu me souris. Entends tu ce que j'écris ? Dîtes moi Monsieur, est-ce du  franc parler que ce que je viens d'écrire ? Viens....viens m'embrasser.. 

 

Posté par yeuxclairs à 02:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
01-01-13

Bonne Année 2013 ==

Voilà la nuit s'étire, une année s'en est allée

CapturemecJPGL'aube pointe doucement son nez

Un étoile est née dit-on en aparté

Il n'en est rien soyez en rassuré

 

L'aurore au nez poudré

Avec le soleil va se levé

Apportant dans son sillage

Des baisers échoués sur le rivage

 

Alors tous dans un même élan

Lorsque de par le monde

les aiguilles d'un même allant

Marqueront sur la mappemonde

Un deux trois

ça y est la voila

la nouvelle année

Bonne année 2013

A vous tous qui me lisez

Particulièrement à vous Yeuxclairs

le 31/12/2012

Yeux_Chat

 

Posté par yeuxclairs à 18:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
30-12-12

Retour de voyage...

Et voilà des mois ont passé, l'eau sous les ponts s'en est allée et pourtant rien n'a changé. Une fée , les toiles du passées enlevées, la poussière jetée aux étoiles et voilà que... Poum-poum,... Poum-poum..... le coeur endormit se réveille  sans avoir jamais cessé de battre et s'anime pour vous ravir ma douce fée.

Alors voici un voyageur qui revient de loin.....

 

Voyageur du temps

 

Qui es-tu voyageur Imprudent ?

Tu oublies ton temps

Assis ainsi sur la margelle du puits

Tu sondes les profondeurs du moment

Questions sans fondement

Ou juste questionnement

Tu rêves ainsi assis ravi

 

Qui es-tu voyageur impénitent ?

Tu marches vers les limbes

Chaussé de pensées aux couleurs d’aciers

Ton esprit n’est pas un gouffre grand ouvert

Oubliant l’instant

Traversant les nimbes

Tu revêts la lumière

 

Qui est tu voyageur tempétueux ?

Tu rêves de printemps

Un instant arrêté regardant le ciel

Tu jures aux intempéries la foudre et le feu

Mots sans jugement

Ou juste un peu d’emportement

Tu marches silencieux

 

Qui es-tu voyageur de l’instant ?

Tu rêves tout le temps

Le regard haut la tête levée aux étoiles 

Tu cherches Dieu au fond de ton âme

Controverses expiatoires

Recherches dérisoires

Ou pauvre épithalame

Tu cherches les mots

 

Qui es-tu voyageur inconstant

Tu oublies le fondement

Assis sur la margelle du temps

Tu tâtes la profondeur de l’homme

Enigme divine

Ou jugement sans forme

Tu es à l’image du temps

Présent et déjà absent.

Yeux_Chat 

Le 28/12/12

Tous droits réservés. Reproduction interdite

 Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site, ou des images qu'il contient, sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Posté par yeuxclairs à 19:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20-12-12

Dis ? Et si .....

Elle le regarde, l'air très sérieux et lui dit : Dis, si tu me quittes, tu m'emmène avec toi ? 

bronze_amants_enlaces008

Posté par yeuxclairs à 01:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15-11-12

A la baguette

Et s'enrouler comme un nem seulement il n'y en avait pas ce jour-là ....:)

 

restaurant-japonais

kanji de l'amour en japonais

Ce kanji en japonais se prononce " aï " et veux dire Amour 

Posté par yeuxclairs à 00:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07-11-12

Sonny Rollins - Sonnymoon For Two

Posté par yeuxclairs à 19:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
23-06-12

Au creux de ton bras (Manu Solo)

 

Ça fait des heures que tu l'attends
T'as mal aux os, t'as mal au dos
Tu transpires, c'est pas parce qu'il fait chaud
Et tu trembles, c'est pas parce que t'as froid
Et tu l'attends le salaud
Il prend son temps
Il sait qu'il aura ton argent
Tu ferais n'importe quoi
Pour l'avoir ton petit képa
Tu voudrais la sentir déjà au creux de ton bras
La femme de ceux qui n'en ont pas
Tu le vois venir de loin
C'est ton soleil qui revient
Avec sa sale petite gueule d'enculé
C'est sûr que, ce mec-là, il va t'arnaquer
Mais, déjà tu flippes comme un chien
De peur qu'il te dise qu'il n'a rien
Et quand il tend sa merde avec mépris
Tu vas même jusqu'à lui dire merci

Tu cours dans une sanisette
Et là pour toi c'est la fête
Et là avec l'eau de la cuvette
Tu prépares ta petite dînette
Et quand enfin tu plantes ton pieu
Dans ton bras devenu noueux
Et que le rouge se mêle au blanc
C'est la fin du tourment
Tu la sens maintenant au creux de ton bras
La femme de ceux qui n'en ont pas
Et tu piques du zen dans la rue
Et déjà tu te souviens même plus
Qui t'étais avant, du temps où t'avais des couilles
Où t'étais fier, du temps où t'avais même
T'avais même des rêves
Et tu piques du zen dans la rue
J'ai comme envie de te botter le cul
Mais j'ai bien trop peur de te casser en deux
Tellement que t'as l'air d'un petit vieux
Emmène-la au creux de ton bras
La femme de ceux qui n'en ont pas
Elle est vieille ta femme
Elle est trop vieille pour toi

Posté par yeuxclairs à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31-12-11

Merci à vous

87-Merci_maxi

51095910_p

et .......prenez soin de vous.......

Posté par yeuxclairs à 23:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
30-12-11

Le violon rouge

Le_violon_rouge-09135609072006

Un vrai chef-d'oeuvre, à voir ou à revoir. 

Posté par yeuxclairs à 21:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29-12-11

Tout simplement beau

                               DSC05170

Posté par yeuxclairs à 20:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Je t'attendais...

DSC05162

Mais tu n'es pas venu...demain, peut-être.. ou après demain ..ou ...

Posté par yeuxclairs à 20:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26-12-11

J'ai poussé la porte et ...

DSC05213

Le reste vous le savez VOUS et pour les autres, imaginez juste un peu ...

Posté par yeuxclairs à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]