Voici soixante ans, tu émergeas
Sorti du gouffre dont l'étau tu dresseras,
Face au monde incrédule et traumatisé,
Tu rejoignis le concert des nations civilisées.

Brisant les chaînes de l'exil,
Bravant tous les périls
Tu jaillis du fond de l'Histoire,
Mû par la force du vouloir.

Tels les insectes happés par une source lumineuse,
Tes fils, figés par ton aura, se ruèrent
Vers la liberté et l'espérance prometteuses,
Qu'au long des siècles égrenaient leurs prières

Ton sol ancestral, longtemps stérile,
Parsemé de dunes et de marécages,
Se donne maternellement à ton peuple fébrile,
Pressé d'entrer dans le nouvel âge.

Nanti du message de paix,
Tu en initieras le monde entier
Et diffuseras autant tes lumières
Que tes missions premières.

Image2