chat_dodo
La comtesse

J'avais pour  cette comtesse une attirance particulière, mais à tout dire est-ce la comtesse ou bien ses bêtes qui  m'envoutaient? Je ne vous ai pas dit  mais la Comtesse avait une passion pour  les animaux et  lorsque je me rendais vers quatre  heures prendre le thé en sa compagnie, je caressais avec plaisir sa chatte.
Une belle chatte à  la fourrure foisonnante et  douce ; j'y enfouissais  mon visage  et me relevais écarlate  le souffle court. Elle riait de me voir ainsi  un peu gêné par les caresses que  je prodiguais à sa chatte  et  me traitait affectueusement de nigaud.
Parfois  je prodiguais, comme un chaton à sa mère, de grand coups de langue dans ses poils soyeux,   la bouche pleine de ces poils humides je l'entendais ronronner de plaisir.
Invariablement  la comtesse les yeux pétillant de malice me gourmandait de mes malices,   m'envoyait me laver et enfin nous prenions le thé…
Souvent  un chaton prenait ma place et de sa langue râpeuse léchait  la chatte qui  sur  le dos dans un plaisir indicible se laissait prendre par les caresses de ce tout  petit. Comme on dit elle faisait  sa chatte, ouvrant  les cuisses avec paresse,   prenant de ses pattes la queue du chaton la portait à  sa bouche pour la mordiller.
Après le thé venait  le temps de ma leçon de société, la comtesse m'avait pris sous sa protection et comptait  bien m'apprendre le langage de la société. Ces moments auraient pu être lassant si le parfum qu'exhalait son corsage ne fut  aussi enivrant….

Yeux Chat (30/01/2009)

Tous droits réservés. Reproduction interdite