Un Pinot noir, votre langue, votre bouche, oui partons à la dérive, corps à corps, cuisse et puissance dans cette chambrée...le volet est fermé..

*********************

Un Bordeaux sur mon palais

mais le nectar féminin

puisé à l'entrée du palais de la femme

Un Beaujolais entre mes lèvres

mais le jus féminin

goûté aux petites lèvres

Un Cahors entre mes dentspinot_noir_

mais la liqueur féminine

au bout de la langue

Un Bourgogne dans ma bouche

mais le vin féminin

à pleine bouche de vulve

Un Champagne pétillant et glacé

mais le suc féminin

léché au bourgeon brûlant

Soif de la femme

Ivresse de vivre

G. Cousin

(vous pouvez retrouver ce texte ICI)