Inconfort des mots

 

Inconfort des mots, incompréhension

Jadis sur une tablette fragile

Au calame doucement gravé

Les idées se posaient sans appréhension

L’une après l’autre dans l’argile

Hiéroglyphes dans le temps figés

Entre les jambes croisées d’un scribe accroupis

Les pensées étaient dosées au juste esprit

Et les doigts noueux du tabellion

Recopiait sans fautes ni interprétation

Les mots dictés à la perfection.

 

Longtemps l’inconfort des mots

A la plume et l’encre sur les peaux

Fut posé avec précaution

De nombreux moines érudits

Recopièrent avec attention

Ces ouvrages les sauvant de l’oubli

Certains mots, idées, ouvrages,

Trop controversés

Furent aux enfers versés

Déjà la compréhension n’était plus

Uniquement une notion, sans plus.

 

Longtemps l’inconfort du sens

A la presse, après Gutenberg

Imprimées aisément, les idées de naguère

Se déformait et changeaient de sens

La plume oubliée, il restait l’encre

Des chantres, des écrivains, des philosophes

Jetaient à la presse leurs textes médiocres

Les mots devinrent des livres, des apostrophes,

Les idées devinrent dogmes, dictatures

Les mots perdaient leurs sens

Les idées devinrent débats et conjectures

 

L’imprécision et l’impression

Par la fée électricité

En vitesse multiplié

Jetèrent à bas les idées et l’érudition

De la presse ne restait que le papier

Les conjonctures se changèrent en futur

On écrit plus on relate sans relecture

Oublié l’esprit critique, rien ne compte

Les mots ne servent plus les contes

On les dévoie, pour de l’argent

On les vend pour argent comptant

 

 

L’indécision et la consternation

De la pauvreté des phrases aux mots mâchés

Du débat des idées il ne reste que le « tweet » lâchement jeté

Dernière nouveauté qui un instant nous soumet

A la mode des mots rapetissés, écorchés en une lente desquamation

Perdant leurs consonnes et leurs voyelles les voilà réduit

Pire que des hiéroglyphes, à un son, une onomatopée

Voyageant plus vite que le son, vomis par l’Ethernet

D’un bout à l’autre de la planète

Ce ne sont pas des idées, juste des envies

A peine exprimées que déjà elles sont finies

Yeux_Chat 

Le 30/12/2012

 

Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site, ou des images qu'il contient, sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Tous droits réservés. Reproduction interdite